HISTOIRE DU BIKE POLO

 


Il y a très longtemps, en Perse et aux frontières de l'Inde, vers 525 avant J.C. pour être précis, les Maharadjas indiens jouaient au polo à dos d'éléphant afin de régler les conflits territoriaux.

En 1871, des soldats britanniques de retour d'Inde ont importé ce jeu en Europe. Les règles actuelles du polo équestre ont été fixées par le Hurlingham Club.


Pour s'adonner au polo, la monture était (et demeure encore) très onéreuse. Une certaine élite pratiquait (et continue de pratiquer) cette discipline. Mais en moins de 30 ans, le polo va se démocratiser en changeant complètement de monture avec l'arrivée du vélocipède.

Avec l'humour qui leur est propre, les Britanniques ont, à l'époque, baptisé la bicyclette "hobby horse of iron".

 

 

L'INVENTION IRLANDAISE 

RJMecredy Inventeur du Bike polo La version populaire du "sport des rois" est sortie de l'imagination d'un cycliste irlandais : Richard J. Mecredy (surnommé "Arjay").

C'est un des tous premiers samedi d'octobre 1891 à The Scalp, à 20 miles de Dublin, que le premier match de "cycle polo" eu lieu, sous l'impulsion de "Arjay" et de son club (Ohne Hast C.C.), comme le rapporte l'article "Polo on wheels" paru le 10 octobre 1891 (p. 186) dans la revue "Cycling".

Les premières règles du polo-vélo furent publiées le 31 octobre 1891, toujours dans la revue "Cycling".

 

 

 

AUJOURD'HUI LE BIKE POLO

A la différence du vélo polo, le bike polo, se joue par équipe de 3 joueurs sur terrain dur, alors que son homologue lui se joue a 4 ou 5 joueurs sur de l’herbe. Clairement le Bike polo est une version urbaine du vélo polo remis au gout du jour. Voici en quelques lignes ce qu’il faut savoir:

 

Le Bike Polo est un sport collectif, qui se joue en ville, sur des vélos.
• C'est un nouveau sport urbain qui utilise l’architecture urbaine comme terrain de jeu.

• Le jeu se joue en équipes de trois joueurs et se compte en cinq points.
• Les règles sont simples, il est interdit de poser le pied au sol et les contacts impliquent le corps à corps, vélo à vélo et maillet à maillet.
• L’équipement est facile à trouver, ainsi qu’abordable. Il suffit d’un vélo, d’une petite balle de street hockey et d’un maillet fait main à partir d'un bâton de ski et d’un tube de pvc.

• Paris compte aujourd’hui plus de soixante joueurs, qui peuvent rivaliser, en tournoi, face aux autres équipes française, européenne, voire mondiale.
• Apparu en 2008, il s’est rapidement implanté dans les grandes villes en Europe et aux Etats-Unis.
• A Paris, un terrain d’élection a été le bassin du Palais de Tokyo et l’esplanade sous le métro aérien, entre Stalingrad et la Chapelle.

• Les sponsors s’interessent de plus en plus au phénomène. La marque de sportswear comme  Nike sponsorise déjà une équipe parisienne. Des fabriquants de vélos, de pneus, ainsi que des magasins participent au sponsoring. A plusieurs reprises les télévision France 3 région Île de France, Normandie et Midi pyrénées ont communiqués sur les tournois locaux. Aussi les magazines Intersection, Clark, ainsi que les journaux "Le Parisien", "Libération", "Métro" et "ELLE" ont également communiqué sur ce sport. Le constructeur automobile Peugeot, s’en inspire même pour le lancement d’un nouveau prototype de voiture.
• L’audience existe, les passants s’arrêtent et sont emballés par le jeu. Certains ont déjà commencé à jouer.

 

L'équipement nécéssaire est simple:

Un vélomatos-1.jpg

Un maillet et une balle

matos-2.jpg

 

Infos et photos prises sur Paris Bike polo et Polo Vélo.net